Retour sur l’édition 2021

20 octobre 2021

Une bien belle journée

La météo idéale du jour, 8°C le matin et 14°C l’après-midi sans un souffle de vent, a permis à cette journée de course à pied la réalisation de performances exceptionnelles.

Sur les 100 km le jeune marathonien de 24 ans Guillaume Ruel (SO Maine athlétisme), fils d’un ancien international de 24 heures) a failli exploser tous les records avant d’être confronté aux difficultés de la discipline à partir du 80e kilomètre. Parti sur des bases folles (1h33 au 25 km, 2h36 au marathon et 3h06 au 50 km) on ne donnait pas cher de sa peau quand son allure commença à fléchir vers le 70e km. Son style magnifique d’excellent coureur régional devint plus raide, presque figé par la douleur et la souffrance que connaissent tous les centbornards à partir d’un certain stade de course. C’était mal connaître la volonté , probablement héréditaire, et le courage du jeune athlète qui s’est alors accroché jusqu’au bout pour décrocher le titre de champion de France, sa sélection pour les mondiaux 2022 et un record du parcours à la clef en 7h42’48.

Derrière lui le spécialiste des 24 heures, champion et recordman de France, 3e des mondiaux 2019 , Erik Clavery (Remouillé UP) auteur d’une course plus régulière signe son record personnel en 6h57’08 alors que l’espagnol Ruan Antonio Ramos Munoz prend une très belle 3e place en 7h06’04.

Chez les dames on a longtemps cru aussi à la possibilité d’un nouveau record de France pour la Dijonnaise Camille Chaigneau, 34 ans qui réalise au final un magnifique chrono de 7h28’58 , record de l’épreuve,  à seulement 2 mn du record de France (sous les yeux de la détentrice de ce record Laurence Klein).

Derrière la française la favorite la hollandaise Irene Kinnegim termine en 7h36’30 , à peine une minute de plus que son ancien record établi à Amiens en 2018, et surtout record du monde de sa nouvelle catégorie d’âge (M45). Ces deux performances de niveau mondial placent nos deux féminines aux 10e et 11e places du classement général de ce 100 km. Remarquable !

Le podium féminin des championnats de France était complété de Stéphanie Gicquel (Stade français) 8h01 et Sophie Le Beherec (Free run) 8h13

Guillaume RUEL, vainqueur Homme

Guillaume RUEL 1er homme

Camille CHAIGNEAU, vainqueur Femme

Camille Chaigneau 1ere femme

Par équipes le club favori, le GDM Saint James (Hardy-Jeanne et Lecamus) l’emporte aisément devant deux clubs picards l’Entente Oise athlétisme et l’Amicale du Val de Somme. 208 coureurs sont arrivés sur 249 engagés.

Le marathon, à label régional, a logiquement été remporté par le favori local Jean Jacques Trogneux (AUC) en 2h34.30 et Josepha Brugot 3h39.

Les 5 km ont donné lieu à des courses très spectaculaires en particulier les premiers championnats des Hauts de France de la discipline avec 8 coureurs sous l’ancien record du parcours de 15 mn, 18 coureurs sous les 16mn et 39 sous les 17 mn. Epoustouflant.

Record du parcours pour le très sympathique et populaire algérien de l’AUC Menad Lamrani en 14’14, devant l’abbevillois Alexis Collomb (encore espoir) en 14’22 qui remporte le premier titre de sa jeune carrière, l’isarien Antoine Rollet 14’42 et le valenciennois Valentin Piedboeuf 14’51 .

Record de la Somme master pour Brahim Zouaoui (AUC) en 15’05

Performances remarquables sur la distance pour les jeunes Arthur Nys (AC Cambrai) premier cadet en 15’51 et surtout Edwin Redhead (O. Airois athlétisme) premier minime en 16’18 ce qui constituera le premier record de France de sa catégorie pour la discipline.

Chez les dames le titre revient à la junior de l AC Cambrai Coralie Driss en 16’56, tout prêt du record de Mélanie Doutart, devant la locale Marie Desmarest 17’38 et la compiégnoise Maelle Balaine 18’12 Trois juniors aux 3 premières places des régionaux de 5km. Une belle promesse pour la relève du demi-fond dans la région et une nouvelle preuve de la légitimité de cette nouvelle distance officielle qui devrait voir ses premiers championnats de France attribués en 2022 par la fédération.

Un grand merci aux 150 bénévoles qui ont tenu leur poste à merveille tout au long de la journée

Beaucoup de souvenirs dans les mémoires et les appareils photos !