Jerome Bellanca a mené de bout en bout ce 100km de la Somme version 2019 pour récupérer son titre de champion de France et ainsi se qualifier pour les mondiaux 2020.

Profitant d’une météo miraculeusement clémente par rapport aux conditions atmosphériques des derniers jours et du parcours plat qu’il connaissait bien puisqu‘il en est le recordman, Jerome, parti sur des bases un peu folles de moins de 6h30, a tenu bon jusqu’au 70em km pour cette tentative de gros coup chronométrique. Ensuite passé cette distance, véritable mur des 100km, les choses se sont compliquées sérieusement et comme la plupart des concurrents il dut puiser au fond de ses ressources physiques et psychologiques pour aller au bout de l’aventure et terminer dans l’excellent chrono de 6h48 en gérant son avance importante sur ses poursuivants immédiats afin de reconquérir son titre de champion de France des 100km.

Loin derrière le lauréat la lutte fut âpre et incertaine jusqu’au bout avec de multiples rebondissements. Longtemps 2em et 3em les frères Dubreucq durent également beaucoup souffrir dans les 40 derniers kilomètres pour terminer au final en 5eme et 6eme position avec un énorme courage pour ne pas céder à la tentation de l’abandon et permettre à leur club de l’Amicale du Val de Somme de remporter le titre par équipes avec Alisa Nowak , la féminine obligatoire pour figurer au classement par équipes de clubs, qui en 9h16 améliore son record personnel de 34 minutes en prenant une très belle 11em place des féminines. L’expérimenté master de Saint James David Hardy termine 2èm en 7h13 et le prometteur Thomas Lepers de l UMF 3eme en 7h24.

La course féminine a été dominée comme prévu par la néerlandaise Hinke Schokker, au style impressionnant, partie elle aussi sur des bases affolantes inférieures aux 7 heures, elle était 2eme de la course à la sortie d’Amiens. Mais la nouvelle recordwoman de Hollande, victorieuse a Winschoten il y a un mois, n’avait peut être pas tout à fait récupéré et dut prendre un rythme de croisière plus raisonnable après le 25em km et sans jamais se départir de son sourire, surmonter aussi des moments difficiles comme beaucoup pour rejoindre la ligne d’arrivée dans un chrono de niveau mondial 7h42 à la 7eme position du classement général scratch.

Pour le titre de championne de France de multiples rebondissements ont également émaillé la course avec à l’arrivée 5 filles dans une fourchette de 11 minutes et une victoire en 8h13 de la Quimpéroise Gwenaelle Guillou, déjà lauréate 2017 de l’épreuve et elle aussi qualifiée pour les mondiaux 2020.

Sur le marathon régional victoire du local Jean Jacques Trogneux en 2h37 et de la francilenne Jennifer Jouffriault en 3h24.

Le 5 km très spectaculaire a cloturé en apothéose cette belle journée de sport avec le joli chrono de 15.00 pour Menad Lamrani, de nombreux records personnels, et surtout deux records de France chez les dames 16.34 en séniors pour Mélanie Doutart et 18.32 en cadettes pour Marie Desmarest qui ont répondu présentes et tenu toutes les espérances attendues.

Les conditions étaient idéales, coureurs et organisateurs ont été récompensés.

On pense déjà à l’an prochain : le 17 octobre 2020 une date à cocher sur vos agendas !

Le tarif actuel des inscriptions aux 100 Kilomètres de la Somme pour les épreuves de 100Km, Marathon individuel et relais seront majorées de 10 euros à compter du 23 septembre. Ne tardez pas vous inscrire pour bénéficier du tarif actuel, et à envoyer vos documents justificatifs afin de vous assurer de leur validité.
La clôture des inscriptions sera effective le 7 octobre, il ne sera plus possible de s'inscrire après cette date, aucune inscription sur place ne sera enregistrée.

Bonne préparation à toutes et à tous


Cette année, les 100 Kilomètres de la Somme bénéficient d'une géolocalisation des coureurs.
Une vidéo explicative est disponible sur le site 100kmdelasomme.com

Bonne préparation à toutes et à tous

La prochaine édition des 100 Kilomètres et Marathon de la Somme aura lieu le
Samedi 12 Octobre 2019

Au programme:
Championnats de France des 100 Kilomètres (Championnats et Open)

Championnats de la Somme Marathon (Championnats et Open)
Marathon relais à 4 coureurs
5 Kilomètres d'Amiens Métropole

Ouverture des inscriptions, parcours, infos dès février 2019 sur le site http://100kmdelasomme.com

 

IRENE et JAN héros des 100km 2018

Les deux vainqueurs de l’édition 2018 marqueront de leur empreinte l’histoire des 100 km de la Somme.

La journée s’annonçait très chaude pour la saison comme en 2017 avec 15°C déjà à 7 heures du matin au départ des 100km et une montée progressive des températures jusqu’à 26°C en début d’après-midi avec de plus un vent de face au retour rendant les conditions de course particulièrement difficiles et expliquant un nombre inhabituel d’abandons.

Malgré la difficulté les exploits furent nombreux en cette belle journée d’automne dans la magnifique vallée de la Somme.

Au premier rang c’est la remarquable performance de la triathlète hollandaise Irène KINNEGIM qui laisse sans voix les spécialistes de l’ultra. En 7h 35mn 44 sec la spécialiste des épreuves hors normes (triathlon d’Hawaï, UTMB, etc.) a impressionné et marqué l’épreuve de toute sa classe, n’hésitant pas en début de parcours à prendre un moment la tête de la course devant le trio masculin des internationaux français partis sur des bases de 7 heures. Avec un passage en 3h33 à mi-course au 50ème kilomètre personne n’aurait parié un centime sur ses chances d’aller au bout après ce départ tonitruant. C’était bien mal connaitre le courage, la ténacité et la grande classe d’Irène qui a tenu bon et amélioré le record de la course de plus de 30 minutes, battant au passage son record national de Hollande. La performance chronométrique d’Irène réalisé à Amiens lui aurait valu la 3ème marche du podium aux championnats du monde 2018 ! C’est tout dire de l’exploit réalisé.

Le belge Jan VANDEKERKHOVE a également marqué d’une page spéciale cette édition en remportant l’épreuve pour sa deuxième participation. Tout le monde se souvient du final dramatique de l’édition 2017 où il avait mené toute la course pour terminer épuisé à la 3eme place à une petite minute du vainqueur après s’être fait doublé successivement par ses poursuivants dans les 2 derniers kilomètres. Cette fois ci Jan fit preuve d’une remarquable intelligence de course, partant plus prudemment que ses adversaires aux références chronométriques supérieures et remontant progressivement un par un tous ses concurrents après avoir eu 6 mn de retard au 50èm km, puis 9 mn au 69èm km , 6 mn au 80èm puis 3 mn au 85èm km pour passer en tête au 92ème km à Ailly sur Somme dépassant Ludovic Dubreucq en difficulté , comme son frère Antoine au même endroit en 2016 lors des championnats de France. Signe du destin son dossard 98, en référence à son 98ème km 2017, lui aura porté chance. Comble du bonheur pour Jan après cette victoire magnifique : l’annonce d’un heureux évènement pour ce futur papa qui a peut-être trouvé là aussi une source de motivation supplémentaire.

Derrière les deux héros du jour, nombreuses furent les performances.

Ludovic Dubreucq, le local de l’étape, vice-champion de France en titre, en tête jusqu’au 92èm km, sauva in extremis sa deuxième place pour une poignée de secondes devant l’international Jéremy Pignard tous deux crédités du bon chrono de 7h23. Une fois de plus la malédiction du 50èm km qui veut que depuis 6 ans jusqu’ici aucun concurrent passant en tête la mi-course n’est parvenu à remporter l’épreuve s’est avérée exacte (les frères Dubreucq en ont fait la dure expérience, Antoine en 2016, Ludovic en 2013 et 2018).

Chez les dames très belles prestations derrière l’intouchable hollandaise, des autres spécialistes de la distance avec 5 femmes sous les 10 h et un joli podium complété par Anne MEREL (Boulogne Billancourt) en 9h16 et Véronique GOURDOU (Valescourt) en 9h34.

141 finishers seulement sur les 202 inscrits dont 12% de féminines

Une édition particulièrement difficile pour les coureurs mais enthousiasmante pour les spectateurs et accompagnateurs.

Julien BEAUVAIS a mené de bout en bout le marathon.

Pour sa première tentative sur la distance le nordiste de Fourmies termine en 2h39.19 devant le tenant du titre Gregory TUTOIS (Val de Somme) revenu à une encablure en fin de course pour terminer en 2h40.06.

Chez les féminines Anais QUEMENER (Tremblay en France) pulvérise de presque 10 mn le record de l’épreuve menée également de bout en bout, réalisant 2h50.18, devant Sandrine DUHAMEL (Fourmies) 3h02 et la samarienne Fiona CHIAPOLINI 3h13.
393 finishers pour cette édition 2018

Les relais (61 équipes de 4 coureurs) ont été remportés chez les hommes par l’Amiens UC devant l’Albert MAAC et chez les dames par l’Amicale Du Val de Somme qui réalise le doublé.

 

Le 5 km disputé en fin de journée à l'issue des 100km de la Somme dans le parc de La Hotoie a donné lieu à un magnifique spectacle.

Après la course Open ayant réuni 130 participants, ce sont 60 coureurs sélectionnés en ELITE qui ont participé aux « 5 km d’Amiens Métropole » en se livrant une lutte acharnée pour se disputer les places d’honneur et réaliser la meilleure performance possible.

Le spectacle fut de toute beauté sous les applaudissements d’un public nombreux et chaleureux tout dévoué à la cause des meilleurs coureurs locaux.

Le parisien Mehdi BELHADJ (CA Montreuil) fit preuve de toute sa classe en faisant la course en tête dès le 2eme des 4 tours du parcours hyper rapide du parc de la Hotoie, à l’assaut du record de l’épreuve qu’il améliore de 20 secondes en réalisant 14’45.

Derrière cette locomotive impressionnante la lutte des générations tourna à l’avantage du tenant du titre le vétéran Antoine Dubreucq ( Val de Somme) qui ne parvint à se défaire du jeune espoir abbevillois Valentin LEGRIS (SC Abbeville) que dans le dernier kilomètre, terminant respectivement en 15’20 et 15’36.

Chez les dames cavalier seul de Mélanie DOUTART (Amiens UC) , la championne de France des 10 km, lauréate en 16’45 , améliorant elle aussi son propre record du parcours de 20 secondes.

Joli podium également complété par la vétérane Virginie PERREE (SC Abbeville) qui résista jusqu’au dernier kilomètre à ses deux jeunes adversaires du jour de l’Amiens UC Marie DESMAREST (minime) et Solenn BONARD (cadette)

De très nombreux records personnels sont tombés sur cette course devenue le rendez- vous incontournable des meilleurs coureurs du département.

 

Une récente modification concernant les épreuves de 100 kilomètres supprime la notion de zones de ravitaillement.
En conséquence, vous pouvez prendre une ravitaillement liquide ou solide sur une table de ravitaillement, mais également recevoir de votre suiveur, ou d’une personne située sur le parcours, liquide ou solides et ce, en n’importe quel point du parcours.
Vous pouvez consommer ce ravitaillement en n’importe quel point du parcours

Vous rencontrerez sur les parties du parcours communes à l’épreuve de 100Km et de marathon, des panneaux délimitant les zones de ravitaillement, ces zones ne concernent que l’épreuve de marathon (individuel ou relais).

Sur l’épreuve de marathon, les zones de ravitaillement sont toujours d’actualité, et le suiveur interdit.

Pensez à consulter la Faq du site 100kmdelasomme.com en cliquant ici, vous y trouverez les réponses aux nombreuses questions que vous vous (nous) posez.

Bonne préparation à toutes et à tous, et à très bientôt

© Promotion Sport Picardie et Amicale du Val de Somme